top of page
Video d'accueil
Retour à Accueil

François

Faucher

VIDEO

Célébrités

Le vibrationnisme

chez les célébrités

Billy Joel

Elton John

Brian Johnson

chanteur d'ACDC

Gabriel Aubry

et Halle Berry

Reconnaissances internationales

Principales reconnaissances

internationales

2016

Paris

France

Reconnaissance officielle de François Faucher en tant que

père et créateur de l’école du

vibrationnisme

Par Monsieur Guillaume Durand, TV5 Monde, émission « 300 M de critiques », « Mais qui est donc François Faucher ?» 

À la télévision française, résumé d'un reportage concernant la carrière de l'artiste

2016

Versailles

France

Reconnaissance du vibrationnisme comme étant un

style dominant

Par Madame Solange Rilos Letourneur, fondatrice et présidente de l’Organisation de la musique en entreprise (OME) Versailles, France.

« L’OME est la première organisation à reconnaître le vibrationnisme de François Faucher comme étant un style dominant et devant marquer le 21e siècle, tout comme l’impressionnisme, le cubisme et l’expressionnisme ont pu marquer d’autres siècles. »

François Faucher devient l’artiste peintre officiel de cette organisation en octobre 2016.

Comparez les styles

 

IMPRESSIONNISME

Ce mouvement pictural naît en France, dans la seconde moitié du XIXe siècle. Il est notamment caractérisé par des tableaux de petit format, des traits de pinceau visibles, l'utilisation d'angles de vue inhabituels, une tendance à noter les impressions fugitives, la mobilité des phénomènes climatiques et lumineux, plutôt que l'aspect stable et conceptuel des choses et à les reporter directement sur la toile.

Les peintres impressionnistes, qui se veulent avant tout peintres du concret et du vivant, choisissent leurs sujets dans les paysages ou les scènes quotidiennes de la vie contemporaine librement interprétés et recréés selon la vision et la sensibilité personnelle de chacun d'eux. Travaillant sur le motif, ils poussent très loin l'étude du plein air, font de la lumière et de ses jeux l'élément essentiel et mouvant de leur peinture, écartant les teintes sombres et les nuances élaborées pour utiliser des couleurs pures.

monet0136.jpg

 

CUBISME

Ce mouvement artistique apparaît au début du XXe siècle. Produites essentiellement dans la région parisienne, les œuvres cubistes représentent des objets analysés, décomposés et réassemblés en une composition abstraite, comme si l'artiste multipliait les différents points de vue.

 

Elles partagent également une récurrence des formes géométriques et du thème de la modernité.

 

L'acte de se déplacer autour d'un objet pour le saisir à partir de plusieurs angles successifs fusionnés en une seule image est maintenant un phénomène généralement reconnu pour décrire le cubisme.

picasso-demoiselles-avignon.jpg

 

EXPRESSIONNISME

Ce courant artistique apparaît en Allemagne au début du XXe siècle. Il est la projection d'une subjectivité qui tend à déformer la réalité pour inspirer au spectateur une réaction émotionnelle.

Les représentations sont souvent fondées sur des visions angoissantes, déformant et stylisant la réalité pour atteindre la plus grande intensité expressive. Les œuvres expressionnistes mettent souvent en scène des symboles, influencées par la psychanalyse naissante et les recherches du symbolisme.

L'expressionnisme rompt avec l'impressionnisme à travers une forme très agressive : des couleurs violentes et des lignes acérées.

L'expressionnisme n'est pas vraiment un mouvement ou une école, mais davantage une réaction contre l'académisme et la société.

munch.jpg

 

VIBRATIONNISME

Ce courant artistique est créé en 1993 par le peintre canadien François Faucher. Il se définit comme une forme d'art qui consiste à donner à l'observateur l'impression que le tableau qu'il regarde vibre. Ce style, caractérisé par des effets de tremblement et de vibration, est créé par la déformation périphérique du sujet et l'ajout d'éléments détachés. L'utilisation de la matière et de couleurs appropriées peut aussi contribuer à donner un effet de vibration.

En 1983, alors qu'il peint à l'extérieur par un froid intense, l'artiste place quelques coups de pinceau au mauvais endroit sur la toile, car sa main tremble. En observant ce tableau, il remarque certaines vibrations dans le dessin. Par la suite, il exploite cette découverte et déformant ses sujets d'abord timidement, puis de façon très prononcée. Pendant cinq années, l'artiste fait évoluer cette signature si particulière, en ajoutant des éléments détachés ainsi que de la matière, qui contribuent à donner du mouvement à ses tableaux.

vibr.jpg

1993

 New York

 États-Unis

 

Première reconnaissance officielle du

vibrationnisme

Page couverture

Article 

Par Monsieur Palmer Poroner, critique d’art de la revue internationale Artspeak de New York, lors de la première exposition solo de l’artiste sur Broadway dans SOHO.

Oeuvres politiques

Oeuvres politiques

2010 - 2018

G7

Drapeaux du G7  

   6 x 72 pi (1.52 x 22 m)

L'enjeu du G7 (The Challenge)

1991

  Le mur de Berlin

Le mur de Berlin 

18 x 84 po. (46 x 213 cm)

La construction et la chute du mur de Berlin font partie des moments les plus importants de l’histoire du XXe siècle. Ce mur a divisé Berlin en deux parties pendant 28 ans. François Faucher a décidé d’immortaliser ces évènements à sa façon.

    

Voici la description du tableau : Le mur de Berlin, appelé « mur de la honte », est construit à partir de 1961. Il mesure entre 3,5 et 4 m de hauteur et s’étend sur 155 km autour de Berlin-Ouest. 

Au pied du mur est construit ce que l’on a appelé « la bande de la mort ».Entre 1961 et 1989, plus de 5000 personnes tentent de franchir le mur et plus de 3000 sont arrêtées. 588 personnes périssent dans cette tentative.

   

En 1989, suite au vent de libération impulsé par Mikhaïl Gorbatchev, le mur est démantelé à raison de cent mètres en moyenne par nuit, avant l'organisation d'une démolition officielle qui se termine fin 1991. Une fois libérés, familles et amis peuvent se revoir après 28 ans de séparation forcée.

                          

Dans la zone appelée « East Side Gallery », les restes du mur sont décorés de plusieurs peintures impressionnantes reflétant de nombreux événements liés à son histoire.

   

Il n’en reste plus grand-chose aujourd’hui. Les chasseurs de souvenirs ont arraché de nombreux fragments, donnant naissance à un véritable marché noir. 

1990

L'accord du Lac Meech

L'accord du lac Meech 

 18 x 90 po  (46 x 229 cm)

Après l’échec de l’Accord du Lac Meech ayant pour objectif de définir de nouveaux rapports entre les provinces et plus spécifiquement, entre le Québec et le reste du Canada, François Faucher commençait le jour même la réalisation d’un tableau relatant cette histoire. Le 24 juin, il terminait de peindre la partie qui représente le Québec.

   

Voici les explications : M. Robert Bourassa, premier ministre du Québec, seul sur son île (le Québec), tend la main à M. Brian Mulroney, premier ministre du Canada, qui est sur le point de se noyer. Les sept personnages formant la chaîne correspondent aux premiers ministres des autres provinces qui ont accepté l’accord. Le septième personnage qui dépose un pied sur la terre ferme est M. Frank McKenna, premier ministre du Nouveau-Brunswick qui, à un moment donné, a démontré une certaine réticence face à l’accord. L’homme au visage vert se croisant les bras est M. Clyde Wells, premier ministre de Terre-Neuve, qui a catégoriquement refusé l’accord. L’individu attaché au poteau est le premier ministre du Manitoba, M. Gary Filmon, qui aurait probablement accepté l’accord si cela n’avait été de l’intervention d’un autochtone. Le personnage avec des jumelles est M. Jean Chrétien qui décrit la scène à M. Pierre-Elliott Trudeau qui applaudit à sa victoire.

bottom of page